Archives du mot-clé L.P.O. et Oiseaux

Site Internet L.P.O.

Station L.P.O. de l’Ile-Grande et réserve naturelle des 7 îles

Station L.P.O. de l'Ile-Grande
Station L.P.O. de l’Ile-Grande

La réserve naturelle des 7 îles de la Ligue Protectrice des Oiseaux a refait entièrement son site Internet. Il dispose dorénavant de nombreuses pages et d’une foule d’informations et documents très intéressants. Pour le visiter c’est ici : https://sept-iles.lpo.fr/

Pour accéder directement à certaines rubriques ou documents c’est par là :

L'archipel des 7 îles, au premier plan l'île Rouzic
L’archipel des 7 îles, au premier plan l’île Rouzic

Une petite visite à la station L.P.O. de l’Ile-Grande ou une sortie en bateau pour visiter la réserve naturelle des 7 îles sont toujours des bons moments. Et très pédagogiques pour les enfants en particulier.

Cartes postales anciennes

Calculots ou Macareux ?

Hier, lors d’une balade à la pointe, nous somme entrés faire un petit tour à la LPO qui ouvre ses portes pendant les vacances de Pâques l’après-midi. En regardant les informations murales situées dans l’entrée j’ai remarqué quelques reproductions de cartes postales anciennes. Beaucoup de personnes en sont amateurs, alors les voici :

Au passage on remarquera que les oiseaux que l’on appelle les Macareux aujourd’hui étaient appelés « Calculo » ou « Calculot » par les habitants de la région, on les nommait aussi « Perroquets de mer ». Pour mettre tout le monde d’accord on peut aussi les appeler « Fratercula Arctica » 🙂

Perros-Guirec

Après avoir pris une petite rincée lors des puces de mer de Perros-Guirec, une soudaine envie de se réconforter nous a amené, assez naturellement jusqu’à La Chaumière. Et sans besoin de forcer, il faut bien le dire tant l’objectif est tentant. Cette pâtisserie-chocolaterie du bourg, face aux Galeries de Ker Iliz, est aussi ancienne que connue des habitués. Incontournable lors d’une balade à Perros.

C’est donc en savourant des chocolats chauds maison à tomber par terre, accompagnés de parts de far et de kouign-amann non moins délicieux, que j’ai remarqué quelques reproductions de cartes postales anciennes encadrée et ornant les murs du salon de thé. Les voici :

 

Location à l’Ile-Grande

Si vous désirez louer une maison à l’Ile-Grande je vous conseille le site  » Location Ile-Grande  » qui vous propose une maison sur le Dourlin à proximité de la plage de Toul-Enez, de la Station LPO et du Sentier des Douaniers (GR34). Tout ceci dans un rayon de 100 à 200 mètres environ ! Le bonheur c’est qu’il y a un accès direct sur la dune et la plage sans route à traverser, c’est idéal avec des enfants.  A tout moment on peut partir en balade à pied, en 5 minutes on se retrouve sur la plus grande plage de l’île ou sur l’estran, en 10 minutes on est au Port Saint-Sauveur ou aux pointes sauvages de Toul-ar-Staon ou Kastel Erek. La maison comporte deux logements louables séparément avec jardin et terrasse, un pour 4 personnes et un pour 6 personnes. Elle peut aussi être louée en totalité pour 10 personnes ; dans ce cas c’est une configuration idéale pour 2 familles. Les tarifs sont très corrects, même en dessous de la moyenne pour une situation pareille, et les propriétaires ne demandent qu’à satisfaire leurs locataires. Leur site web est à lui seul un hommage à l’Ile-Grande. Je vous en recommande chaudement la visite en cliquant ce lien : Louer une maison à l’Ile-Grande…

Location à l’Ile-Grande sur le Dourlin

L’aigle balbuzard reprend son vol

Gilles Bentz, directeur de la station LPO de l’Ile-Grande a rendu sa liberté à l’aigle balbuzard recueilli au début du mois par des pêcheurs dans le golfe de Gascogne. Difficile à nourrir car farouche, le pensionnaire provisoire a quand même repris son poids de forme de 1,5 kg. Ceci a permis de le relâcher en profitant de bonnes conditions météo avec des courants d’air chaud favorables à son envol.

Aigle recuilli à la LPO
Bon voyage vers l’Afrique !

Un Aigle Balbuzard à la Station LPO de l’Ile-Grande

Aigle BalbuzardLa Station LPO de l’Ile-Grande vient d’accueillir un pensionnaire inhabituel : un Aigle Balbuzard. Recueilli d’abord par des marins espagnols dans le golfe de Gascogne, ces derniers l’ont déposé au port de Brest, puis les bénévoles de la LPO l’ont acheminé à l’Ile-Grande pour être pris en charge et soigné.

Cet aigle a la particularité d’être pêcheur et très bien adapté à un régime piscivore. Il repère ses proies dans l’eau en volant, plane au-dessus, et plonge ensuite les pattes en avant d’une hauteur de 10 à 50 mètres. Il a le doigt externe réversible afin de saisir ses proies avec deux orteils dirigés vers l’avant et deux dirigés vers l’arrière, il peut fermer ses narines afin d’éviter que l’eau n’y pénètre quand il plonge.

Photo de Ouest-France.